Un photographe de Matisse : Pierre Boucher
Vendredi 25 février – dimanche 29 mai 2011

La création surréaliste de Pierre Boucher

Pierre Boucher

Pierre Boucher
Projet encart pharmaceutique pour Inogan, 1960
Maquette graphique originale, Letra-film, photographie et montage sur papier
29,6 x 20,7 cm
Fonds Pierre Boucher

Pierre Boucher, formé à l’Ecole d’arts appliqués à l’Industrie, dans l’atelier de publicité, a, comme de nombreux élèves de sa génération, été influencé par les arts décoratifs, l’architecture de Le Corbusier et par l’art moderne. Sa curiosité pour ces différents domaines conduit le photographe à s’appuyer sur des recherches personnelles pour répondre à des commandes.

Il utilise des techniques mécaniques d’imagerie à des fins détournées. Il se libère en partie de la chambre noire. Le photomontage le conduit à créer un univers singulier et original, comme dans Electra, pour laquelle il utilise un nu hiératique dont il remplace la tête par un élément issu d’un reportage industriel pour une compagnie d’électricité.

Les photomontages surréalistes les plus connus de Pierre Boucher présentent des corps nus, sans tête, tels des statues parmi des ruines antiques ou des paysages, ou bien encore un bras émergeant d’un plan d’eau calme au crépuscule.

retour