Exposition

Matisse en ses murs
Un nouvel accrochage des collections



Henri Matisse peignant, atelier du cours Saleya, vers 1927
Archives Henri Matisse (DR)

8 juillet – 13 octobre 2017


Les nouvelles salles

Une salle consacrée au lien entre Matisse et Nice



Matisse sur le balcon de l’appartement de la place Charles-Félix, Nice, vers 1929.
Photo : Pierre Matisse.

A l’occasion des cent ans de sa découverte de la ville en 1917, le musée consacre une salle, Matisse à Nice, aux liens très forts qui unissent l’artiste à sa ville d’élection.
L’exposition de photographies et d’œuvres de la période, depuis les premiers séjours jusqu’à l’installation au cours Saleya puis au Régina, s’accompagne d’une présentation documentaire et iconographique, recensant les différents lieux de vie et de travail de Matisse et témoignant de leur influence particulière sur sa création.

Une salle « artiste invité »



Henri Matisse, Académie d’homme, 1900,
coll. musée Cantini, Marseille
© Succession H. Matisse.

Dans l’idée du dialogue permanent que Matisse établit entre les sources d’inspiration et les techniques, le nouveau parcours des collections consacre une de ses salles à un « artiste invité », en lien avec Matisse. Il peut être un artiste du passé, un contemporain de Matisse ou un artiste actuel, aussi bien qu’un écrivain, ou encore un praticien, lithographe, fondeur....

Ce dialogue avec d’autres créateurs permet de mettre la collection en résonnance par un éclairage documentaire, révélant la richesse du fonds du musée.

Georges Rouault, qui rencontre Matisse à l’Ecole des Beaux Arts dans l’atelier de Gustave Moreau à la fin du XIXème siècle, inaugure la série des « artistes invités ». La salle présente des œuvres de leurs années d’apprentissage et témoigne du parcours de ces deux artistes, considérés dans les années 1930 comme des figures majeures de l’art moderne français. Cette présentation est complétée de documentation, correspondances et photographies illustrant cet échange artistique.



Georges Rouault, Le Modèle, souvenir d’atelier, 1895 repris vers 1950 ?,
Coll. part. via la Fondation Georges Rouault, Paris

retour