Bibliothèque de Matisse

Le Centre de documentation du Musée Matisse conserve un ensemble de livres ayant fait partie de la bibliothèque personnelle d’Henri Matisse. En 1962, lors de la constitution des collections du musée, Madame Henri Matisse fit don de plus de cinquante ouvrages qui se trouvaient au Régina, dernier lieu de résidence de l’artiste jusqu’en 1954. Par la suite, d’autres membres de la famille, Madame Marie Matisse, Monsieur Gérard Matisse et, en 1988, Monsieur et Madame Claude Duthuit ajoutèrent à cet ensemble de nouvelles donations. D’origines et de genres différents, les ouvrages venant du Régina permettent, pour certains, d’aborder les aspirations de l’artiste en tant que lecteur et de connaître les liens qu’il pouvait entretenir avec certains auteurs.

Catalogue de l'exposition Henri Matisse 1948
Catalogue de l’exposition “Henri Matisse”, Philadelphia Museum of Art, 1948
Photo: Ville de Nice, Musée Matisse
Catalogue de l’exposition Henri Matisse 1948
Catalogue de l’exposition “Henri Matisse”, Philadelphia Museum of Art, 1948
Photo: Ville de Nice, Musée Matisse

L’ouvrage le plus ancien de cette collection date de 1909 (1) ; brochés pour la plupart et d’aspect courant, ces livres ont essentiellement été édités entre 1943 et 1951. L’ensemble, hétérogène, se compose de romans, de recueils de poésies, de livres d’histoire de l’art et de catalogues d’exposition. Les auteurs de ces ouvrages, écrivains ou biographes ont presque tous dédicacé leur livre à Henri Matisse, en témoignage d’une amitié, d’une admiration ou d’une simple relation professionnelle. Certaines dédicaces sont remarquables. Ainsi, René Char accompagne son recueil de poésies Le marteau sans maître par ses mots datés du 30 octobre 1945 (2) – A Henri Matisse, le maître des soleils chanteurs et des silences inextinguibles. Jacques Prévert compose avec ces mots – Pour Matisse, son admirateur – et sa signature un collage fait de fougères pour la page de titre de Paroles. (3)

Des écrivains proches de Matisse comme Louis Aragon qui sera l’auteur, en 1971, de Henri Matisse – Roman (4), ou Elsa Triolet, comptent parmi ceux pour lesquels un grand nombre d’ouvrages se trouve conservé dans cette bibliothèque. Des amis poètes, Tristan Tzara et plus particulièrement André Rouveyre et Pierre Reverdy avec lesquels Matisse entretint d’importantes relations épistolaires, les rejoignent dans cet ensemble.

Pierre à Feu : Les Miroirs profonds, 1ère de couverture réalisée par Henri Matisse
Pierre à Feu : Les Miroirs profonds, 1ère de couverture réalisée par Henri Matisse, textes réunis et mis en page par Jacques Kober, 1947
Photo: Ville de Nice, Musée Matisse

D’autres ouvrages voient leur couverture ornée de motifs issus de compositions en papier gouaché découpé ou de dessins de Matisse. Ils proviennent de publications réalisées à l’époque, comme la revue Verve de l’éditeur Tériade ou Pierre à feu de l’éditeur Maeght. Certains ont été publiés par les soins de l’artiste lui-même, par exemple, en 1920, Cinquante dessins par Henri Matisse avec une introduction de Charles Vildrac (5). Le frontispice de l’exposition rétrospective Henri Matisse du musée d’art de Philadelphie de 1948 porte autour de son titre une dédicace de l’artiste entourée d’arabesques dessinées au crayon bleu : Mes remerciements à Monsieur Zigrosser H. Matisse juin 1948. Ce précieux ensemble permet d’établir un panorama qui s’élargit à différentes civilisations dont l’art et la culture retinrent l’intérêt de Matisse, (Paul-Émile Victor Poèmes esquimaux, 1951) (6).

Grâce à cette collection unique, des perspectives de recherches s’ouvrent dans un domaine encore peu développé, celui des relations de Matisse avec la littérature classique et contemporaine. Le fait que l’artiste lui-même ait réalisé de nombreux livres illustrés dont Jazz (Tériade, 1947) témoigne de sa relation particulière au livre qui compte parmi les aspects les plus importants de son art.


  1. Marinetti F.T. Mafarka – le Futuriste : roman africain, Paris, éd. Sanso, 1909
  2. René Char Le marteau sans maître, suivi de moulin premier, 1927-1935, Paris, libr. José Corti, 1945
  3. Jacques Prévert Parole, Paris, éditions du point du jour, 1947
  4. Louis Aragon Matisse en France, Paris, Gallimard, 1971
  5. Cinquante dessins par Henri Matisse, 1920
  6. Paul-Émile Victor Poèmes esquimaux, Paris, Seghers, 1951, dédicacé “à Henri Matisse – affectueusement, respectueusement, Paul E. Victor” Mai 1951
Retour en haut de page