Noël Dolla, artiste invité du Musée Matisse de Nice

Vue de l'exposition : Noël Dolla, Plis & Replis « Suite Bleue », 19 août 2017, 240 X 190 cm, Plis & Replis « Suite Bleue », 20 décembre 2017, acrylique et tarlatane sur toile

Noël Dolla, Plis & Replis « Suite Bleue », 19 août 2017, 240 X 190 cm, Plis & Replis « Suite Bleue », 20 décembre 2017, acrylique et tarlatane sur toile, Courtesy Galerie Ceysson & Bénètière, Paris
Photo : Ville de Nice – Musée Matisse

Parallèlement à l’artiste invité Claude Viallat, le Musée Matisse expose deux œuvres de Noël Dolla, qui fut son élève à l’Ecole nationale des Arts Décoratifs dans les années 1964-1967. Présentées au niveau 2, dans le hall de la villa, ces deux compositions sont issues de la série des Plis & Replis « Suite Bleue » de 2017.

« Matisse, c’est parmi les toutes premières peintures que j’ai vues en vrai », rappelle-t-il. C’est en effet peu après l’ouverture du musée, en 1963, alors qu’il commence ses études à l’École nationale des Arts décoratifs, qu’il découvre pour la première fois une collection qu’il connaît bien. Matisse est un de ses artistes de référence, de ceux qui l’ont touché en profondeur. Dans ces deux grands formats à dominante bleue, Dolla entre en dialogue avec Matisse par sa très grande maîtrise de la couleur dans ce qu’elle a de plus pur. Ce bleu n’a rien en effet d’une surface uniforme et rigide mais vibre de ses nuances délicates et d’une profondeur subtile qui joue de l’opalescence des glacis. Caractère léger et aérien que les pastilles de couleur réparties selon un rythme précis ne font qu’amplifier encore telle une nuit profonde dans laquelle le regard s’absorbe paisiblement. Autre écho à Matisse, ce léger déboitage des bandes de tarlatanes déroulées bords à bords dans le format carré, tout comme se « déhanchent » les arabesques du Fauteuil rocaille en se raccrochant à la bordure du tableau. En 1963, la découverte de ce tableau fut pour Dolla une révélation.

Retour aux expositions

Retour en haut de page