Filtrer par période :

La chapelle de Vence

1948-1949

Se réinstalle au Régina. Sollicité par les Dominicaines de Vence pour réaliser la Chapelle du Rosaire dont il conçoit les vitraux, les céramiques murales, le mobilier et les vêtements liturgiques. La chapelle est consacrée le 25 juin 1951. A Paris, exposition de ses œuvres récentes au Musée national d’art moderne qui révèle pour la première fois au public les gouaches découpées.

1950

Grandes décorations en gouaches découpées, Zulma, Les Bêtes de la mer, Les Milles et Une Nuits.
Premier prix de la Biennale de Venise.

1951

Peint ses deux derniers tableaux, Femme à la gandoura bleue et Katia robe jaune. Exposition rétrospective au Museum of Modern Art de New York et publication de la monographie d’Alfred Barr, Matisse : His Art and His Public.

1952-1953

Réalisations monumentales en gouaches découpées, Grande décoration aux masques, Fleurs et fruits, Apollon et La Gerbe. Commande de Nuit de Noël, vitrail pour Life Magazine. Inauguration du Musée Matisse du Cateau-Cambrésis.

1954

A l’exception d’un court séjour d’été à Vence, Matisse ne quitte plus Nice et poursuit son travail jusqu’à sa mort le 3 novembre 1954. Il repose au cimetière de Cimiez.

Retour en haut de page